L'église

Cette petite église alimente toujours des controverses quant à ses origines. Selon certain, sa construction remonterait aux VIIIe siècles, puis aurait été incendiée par les normands au IXe pour être ensuite reconstruite au XIIe.

Une autre version semblerait privilégier sa construction au XIe  avec de grosses transformation au XVe, avec notamment la construction des voûtes de la nef, des transepts et du chœur, qui ont nécessité la surélévation des pignons. Les seules traces qui restent  du clocher de l’époque sont  l’escalier actuel qui est situé à gauche du portail d’entrée.A partir du XVe siècle les écrits et récits sont identiques.

En 1569,  elle est incendiée par les Huguenots et reconstruite aussitôt d’après les recueils de M HOUET. Le clocher disparaît, au profil d’un petit clocheton en ardoise situé au dessus de la nef, et la toiture à forte pente laisse place à un toit plat de tuiles rondes. Un autel extérieur, situé en bout du transept gauche, en font une marque de singularité parmi les églises de la région. A l’intérieur, dans le chœur, a été déposée une statuette mutilée, en pierre. Dans le transept droit, pierre tombale de Monique Rigaud, veuve de Claude de Bussy, Sr des Fontaines et de Maison-Neuve, morte le 30 déc. 1659.

 

Source : Pierre DUC Saint Macaire du Bois Aux confins de l’anjou et du poitou.DHGBML : Dictionnaire Historique, Généalogique et Biographique de Maine et Loire de Célestin Port rédigé entre 1869 et 1678.

Plaquette (PDF)

Eglise
Eglise
Eglise
Eglise
Eglise
Eglise
Eglise
Eglise
Eglise
Eglise

Tourisme